Pourquoi se reconvertir dans la Cyber Sécurité ?

LOGO PEPS2

1. Introduction

Les métiers de la cybersécurité, aussi diversifiés soient-ils, convergent tous vers un objectif commun : la protection des données des entreprises, des collectivités territoriales et des administrations contre les attaques informatiques. Cette convergence offre une opportunité privilégiée pour une reconversion professionnelle.

Dans cet article, nous explorerons pourquoi envisager une reconversion dans le domaine de la cybersécurité, les compétences fondamentales nécessaires pour évoluer sereinement dans ce domaine, ainsi que les parcours de formation incontournables.

Dans le cadre de l’objectif visant à créer 75 000 emplois d’ici 2025, le domaine de la cybersécurité se présente comme une filière non seulement attrayante, mais également porteuse de perspectives prometteuses en France et à l’étranger. En constante expansion, ce secteur pourrait même voir son chiffre d’affaires dépasser les 25 milliards d’euros dans les deux prochaines années. Ces prévisions enthousiasmantes offrent des opportunités de carrière vastes, accessibles à des profils variés, ouvrant ainsi la voie aux reconversions pour ceux qui souhaitent s’épanouir dans un univers stimulant.

Avec une croissance du chiffre d’affaires de 9 % en 2022 en France (après une hausse déjà notable de 8,3 % en Europe en 2021), une demande en personnel considérable, une offre de formations en constante expansion, des rémunérations attractives et des perspectives d’évolution diversifiées, le secteur de la cybersécurité se positionne comme un bastion de stabilité. Cette résilience se voit également renforcée par l’engagement actif du gouvernement français, visant à doubler le nombre d’emplois, à faire émerger trois licornes françaises, et à tripler le chiffre d’affaires du secteur, atteignant ainsi les 25 milliards d’euros d’ici 2025, contre 8 milliards d’euros en 2022.

2. Opportunités dans le Domaine de la Cyber Sécurité

Diverses motivations poussent les professionnels en poste à envisager une reconversion dans le domaine de la cybersécurité. Voici pourquoi vous pourriez peut-être envisager de vous reconvertir dans la cybersécurité :

  1. Un marché porteur, un besoin d’emploi grandissant :

Face à la montée en puissance et à la sophistication des attaques informatiques, les entreprises connaissent une demande croissante en matière de cybersécurité. Entre 2017 et 2021, cette demande a doublé, créant un paysage où le cabinet Wavestone identifie pas moins de 15 000 postes vacants dans ce secteur dynamique. Les opportunités d’emploi abondent, offrant aux professionnels la possibilité de s’insérer dans un domaine en constante expansion.

  1. Rémunération attrayante et perspectives de carrière prometteuses :

La rareté des compétences en cybersécurité se traduit par des rémunérations particulièrement compétitives pour les professionnels de ce secteur. De plus, leur parcours professionnel connaît généralement une ascension rapide, avec des opportunités d’accéder à des postes à responsabilités et de management et d’évoluer rapidement dans leur carrière.

  1. Un métier qui fait sens et donne du sens :

Les acteurs de la cybersécurité, souvent qualifiés d' »ethical hackers », se positionnent en première ligne dans la lutte contre les pirates informatiques. Leur rôle quotidien consiste à assurer la protection des infrastructures numériques des organisations, conférant ainsi à leur travail une dimension éthique et une place importante dans l’entreprise.

Cette conjonction de facteurs fait de la cybersécurité une industrie prometteuse pour ceux cherchant à allier sens, rémunération attractive et progression professionnelle.

 

Se reconvertir dans la cybersecurite scaled

3. Les métiers du secteur de la cybersécurité

Naviguer dans la multitude des métiers de la cybersécurité peut s’avérer déroutant, surtout pour ceux qui débutent dans le domaine ! Pour éclairer le chemin, voici une sélection des cinq métiers les plus communs :

 

  • Analyste en Cybersécurité : chargé de prévenir et de traiter les incidents liés aux attaques cyber, l’analyste en cybersécurité effectue une veille quotidienne pour anticiper les nouvelles menaces pesant sur les systèmes d’information d’une entreprise.

 

  • Consultant en Cybersécurité : professionnel spécialisé dans l’évaluation de la vulnérabilité des systèmes et réseaux d’une entreprise, le consultant en cybersécurité intervient dans des structures temporairement pour trouver des solutions sur mesure pour garantir la protection des données.

 

  • Cryptologue : maître du chiffrement, le cryptologue sécurise les transmissions d’informations et teste la résistance des encodages, contribuant ainsi à la prévention des cyberattaques.

 

  • Chef de Projet Cybersécurité : responsable de définir et superviser les projets de Systèmes d’Information, le chef de projet en cybersécurité assure la fiabilité et la sûreté des infrastructures numériques d’une entreprise.

 

  • Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information (RSSI) : cadre dirigeant et manager expérimenté, le RSSI est LA personne chargée de piloter la politique de sécurité de l’organisation, incarnant ainsi une figure clé dans la protection des actifs numériques.

 

  • Cette sélection offre un panorama éclairant des diverses opportunités professionnelles en cybersécurité, guidant chacun vers le métier qui correspond le mieux à son niveau d’expertise et à ses ambitions. Cependant, il n’est pas exhaustif !

 

Retrouvez une version plus complète des métiers de la cybersécurité classifiés en cinq catégories grâce à l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI):

1. Gestion de la sécurité et pilotage des projets de sécurité

   – Directeur Cybersécurité

   – Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information (RSSI)

   – Responsable de projet de sécurité…

2. Conception et maintien d’un SI sécurisé

   – Chef sécurité de projet

   – Architecte sécurité

   – Spécialiste sécurité d’un domaine technique

   – Spécialiste en développement sécurisé

   – Cryptologue…

3. Gestion des incidents et des crises de sécurité

   – Responsable du SOC

   – Opérateur analyste SOC

   – Responsable du CSIRT…

4. Conseil, services et recherche

   – Consultant en cybersécurité

   – Formateur en cybersécurité

   – Développeur de solutions de sécurité

   – Intégrateur de solutions de sécurité…

5. Métiers connexes

   – Directeur sûreté

   – Manager de risques

   – Responsable des assurances…

 

Cette classification offre une vue d’ensemble structurée des opportunités professionnelles dans le domaine de la cybersécurité, aidant ainsi ceux en reconversion à cibler les métiers alignés avec leurs compétences et aspirations.

Formationcybersecurite scaled

4. Quelles aptitudes et connaissances développer pour une carrière réussie dans la cybersécurité ?

Les 4 compétences techniques pour performer en entreprise:

 

  • Maîtrise de l’administration réseau :

Avant toute considération de protection d’un système informatique, une connaissance minutieuse des éléments constitutifs de celui-ci s’impose. Il est essentiel de maîtriser les relations fonctionnelles principales contribuant à la stabilité du réseau.

 

  • Compétence en programmation :

Un expert en sécurité doit être familier avec les langages de programmation spécialisés et détenir une maîtrise des systèmes d’exploitation les plus répandus.

 

  • Expertise des normes de sécurité et de protection des données :

La compétence clé en cybersécurité réside dans la maîtrise des outils de sécurité internet, tels que les logiciels antivirus, les protocoles de sécurité des sites web, les pare-feux, les outils d’identification, et les outils de chiffrement des emplacements de stockage de données, entre autres. Un professionnel compétent doit également posséder des connaissances approfondies des normes de sécurité numérique, des procédures d’exploitation des données utilisateurs, et des standards d’échange d’information, tout en demeurant constamment à jour, car le milieu évolue rapidement.

 

  • Gestion des risques :

Prévenir les attaques nécessite une capacité à analyser le risque, à identifier ses facteurs, et à évaluer les dommages potentiels en cas de crise. La gestion de ce risque implique d’anticiper les menaces, de les prévenir, et le cas échéant, de faire face à une attaque avec efficacité.

 

Des qualités interpersonnelles primordiales pour être considéré comme un atout par son entreprise:

 

Outre les aspects techniques, quatre qualités interpersonnelles se révèlent indispensables pour se profiler en tant qu’expert en cybersécurité :

 

  • Collaboration et travail d’équipe :

Évoluer avec succès dans le domaine exige la capacité à travailler en équipe, que ce soit en interne ou en externe. Étant donné que d’autres métiers peuvent être sollicités pour contribuer à la sécurisation des systèmes et des réseaux, développer des compétences relationnelles solides est impératif.

 

  • Résistance au stress :

Dans le domaine de la cybersécurité, la solidité nerveuse est une nécessité. En cas de cyberattaque majeure, la capacité à maintenir son calme est cruciale pour élaborer des solutions efficaces, souvent dans des délais serrés. La fiabilité devient ainsi une qualité fondamentale pour assumer ces responsabilités en toute circonstance.

 

  • Aptitude à la communication :

Un professionnel de la cybersécurité doit exceller dans la communication. Il doit être capable de transmettre des règles de sécurité à ses clients ou à ses équipes, ainsi que de les impliquer dans de nouveaux projets. La patience, la pédagogie, et parfois un grand sens de la persuasion sont essentiels pour atteindre ces objectifs, d’autant plus que de nombreux responsables d’entreprise comprennent encore mal les risques cyber auxquels ils pourraient être confrontés.

 

  • Intégrité et discrétion :

La capacité à agir avec discrétion et à maintenir une éthique de travail irréprochable est essentielle pour assurer la sécurité et la confidentialité des informations manipulées. Les professionnels en cybersécurité, souvent détenteurs d’informations sensibles, jouent un rôle clé dans la préservation des données, nécessitant une confiance absolue de la part des clients et des parties prenantes.

Diplomec cybersecurite scaled

5. Comment entreprendre sa reconversion ?

S’engager dans une reconversion professionnelle implique de trouver les meilleures options pour acquérir les compétences techniques nécessaires au secteur de la cybersécurité. Plusieurs options s’offrent à vous :

 

1. Formation interne au sein d’une entreprise :

Au sein d’une structure, particulièrement dans de grandes entreprises, la possibilité de se former en cybersécurité en vue d’une montée en compétences est une réalité concrète. Des initiatives telles que la formation Forcy lancée par Thales en 2015 permettent aux ingénieurs cherchant à réorienter leur carrière vers la cybersécurité de développer leurs compétences. De même, Orange propose une formation continue au sein de son académie de cyberdéfense, couvrant des axes variés tels que la cybersécurité du cloud, la threat intelligence, la cybersécurité industrielle, et l’intelligence artificielle.

 

2. Formation continue externe :

À travers des centres de formation dédiés, des universités, ou des écoles spécialisées en cybersécurité, il est possible d’acquérir les connaissances fondamentales, d’obtenir des certifications spécifiques, et de développer une expertise dans le domaine.

 

Découvrez-en plus sur nos formations professionnelles (CTA)

 

3. Formation initiale en cursus académique (Bachelor, Licence, MSc) :

Pour ceux qui n’ont aucune notion d’informatique ni de cybersécurité, l’option d’un cursus initial en Bachelor, Licence, ou MSc s’avère envisageable. Ce parcours, étalé sur plusieurs années, offre une immersion progressive dans l’univers informatique et celui de la cybersécurité. Il inclut une spécialisation en anglais, une immersion en entreprise à travers des stages, et deux années supplémentaires (bac +5) pour approfondir les enseignements des années précédentes. Ce cheminement vise à fournir des compétences techniques de haut niveau, offrant une vision globale à 360 degrés des enjeux du secteur.

 

Voici quelques formations initiales auxquelles s’intéresser si vous souhaitez passer par ces cursus :

  • BTS SIO (Services Informatiques aux Organisations), d’une durée de deux ans (bac +2).
  • BTS CIEL (cybersécurité – Option Informatique et Réseau), également sur une période de deux ans (bac +2).
  • Licence spécialisée en informatique, s’étalant sur trois ans (bac +3).
  • Bachelor Informatique, systèmes et réseaux, avec une durée de trois ans (bac +3).
  • Bachelor spécialisé en cybersécurité.
  • Master en Informatique, pour une formation approfondie sur une durée de cinq ans (bac +5).
  • École d’ingénieur en informatique avec une spécialisation en cybersécurité (bac +5).



Découvrez-en plus sur notre bachelor en cybersécurité (CTA).

6. Conclusion

Opter pour une nouvelle carrière dans la cybersécurité offre l’assurance de trouver un emploi à la fois passionnant, stimulant et technique. Dans un contexte propice à l’employabilité, de nombreuses organisations recherchent activement des professionnels compétents pour les protéger contre les menaces cybernétiques en constante augmentation. C’est une opportunité exceptionnelle d’évoluer dans un secteur en pleine croissance, où les défis techniques rencontrent la satisfaction d’un travail significatif.

Si une reconversion dans la cybersécurité vous interpelle, c’est le moment idéal ! Doté d’une formation de qualité en sécurité informatique et d’une certification reconnue par les professionnels du secteur, vous avez toutes les chances de décrocher rapidement un poste captivant dans ce domaine en plein essor.

Pour en savoir plus sur nos parcours de formation en cybersécurité, téléchargez la brochure directement sur Hecten.fr.  (CTA brochure)

Et si vous préférez avoir en ligne un expert en formation en ligne, contactez-nous directement, et nous serons ravis de vous aiguiller vers le meilleur parcours ! (CTA page de contact)