Qu’est ce que le développement web ?

LOGO PEPS2

1. Introduction

Envie de vous lancer dans des études tech ? Intéressé(e) par des métiers prometteurs ? Le métier de développeur web est peut-être fait pour vous ! Mais qu’est-ce que cette notion englobe-t-elle exactement ?

 

L’émergence d’Internet a donné naissance au domaine du développement web, devenu aujourd’hui une compétence hautement recherchée dans un secteur en constante expansion. Le rôle du développeur consiste à concevoir et à mettre en œuvre des sites web ou des applications mobiles. À partir d’une maquette, le développeur est chargé de réaliser l’ensemble technique des pages d’un site internet, façonnant ainsi la partie visible, également appelée Front End. Il s’occupe également de l’interface utilisateur, désignée sous le terme de Back Office.

 

Le développement web, incluant également le développement mobile, requiert la maîtrise de langages informatiques spécifiques tels que le HTML, le CSS, le PHP ou le JavaScript. Les professions du développement web évoluent constamment, exigeant une parfaite connaissance d’Internet et des compétences informatiques avancées. La réussite dans ce secteur demande des qualités telles que la patience, la curiosité, la logique et l’organisation.

2. Les trois différentes catégories de développement web

  1. Le développement Back-end

Le développement back-end, également connu sous le nom de développement web côté serveur, englobe la programmation de tous les éléments d’un site ou d’une application web invisibles pour l’utilisateur. Lorsqu’un visiteur remplit un formulaire sur un site web, par exemple, c’est le back-end qui prend en charge les données renseignées, conformément aux instructions programmées par le développeur web.

Divers langages informatiques sont utilisés pour le développement back-end :

– PHP, le langage de programmation côté serveur prédominant pour le développement de sites web.

– JavaScript, dans le contexte de Node.js.

– Python, particulièrement via le framework Django.

La distinction entre le développement back-end et le développement front-end se manifeste au niveau du destinataire du code : le développeur back-end communique ses instructions au serveur, tandis que le développeur front-end s’adresse au navigateur. En développement web, le back-end gère les bases de données, les API et la sécurité pour garantir le bon fonctionnement technique du site ou de l’application web, tandis que le front-end se charge de son apparence visuelle et de ses fonctionnalités utilisateur.

 

  1. Le développement Front-end

Le développement front-end, également connu sous les termes de développement web côté client ou développement web frontal, englobe la programmation de tout ce qui est visible et interactif pour l’internaute à l’écran. Lorsqu’un visiteur lit un article de blog soigneusement structuré, visionne une vidéo qu’il peut mettre en pause à sa guise, ou interagit avec des éléments sur une page web, c’est le fruit du travail de développement front-end.

Trois langages informatiques sont utilisés dans le développement front-end :

  1. Le langage de balisage HTML : Il décrit la structure et le contenu d’une page web, indiquant au navigateur comment afficher les éléments tels que titres, paragraphes, listes ou liens de redirection. Le texte est écrit entre les balises HTML.
  2. Le langage CSS : Il gère la mise en forme de la page web, incluant les polices d’écriture, les couleurs du texte, la disposition des éléments et la taille des images. CSS joue un rôle esthétique dans le développement web.
  3. Le langage de programmation JavaScript : Il permet d’ajouter et de contrôler des éléments dynamiques et interactifs sur une page ou une application web. Les actions telles que l’agrandissement d’une carte, le défilement d’un diaporama de photos ou le remplissage d’un formulaire sont rendues possibles grâce à JavaScript.

Pour pratiquer le développement web front-end, la maîtrise de ces langages est essentielle. Il est également important de comprendre l’utilisation des bibliothèques et des frameworks JavaScript, qui sont des morceaux de code pré-écrits et personnalisables.

Concrètement, le développeur front-end rédige du code dans un éditeur de texte, enregistre le fichier, puis le stocke sur un serveur. Lorsqu’un internaute visite l’URL spécifiée dans le fichier, le site ou l’application web apparaît fonctionnel à l’écran. Dans une perspective cruciale d’accessibilité, le développeur front-end s’assure que le résultat s’affiche de manière cohérente sur tous les types d’écrans, garantissant ainsi une expérience uniforme pour tous les utilisateurs du web.

  1. Le développement Full-stack

Le développement full stack marie les compétences du développement front-end et du développement back-end. Cette approche du développement web implique la programmation complète d’un site ou d’une application, en recourant aux langages informatiques aussi bien côté client que côté serveur. Le développeur full stack se caractérise par sa polyvalence et sa maîtrise globale des aspects techniques.

Formation web developpement scaled

3. Les métiers du développement web

Le secteur du développement web englobe diverses professions intervenant à différentes phases de la conception d’un site web ou d’une application. Chaque métier exige des compétences techniques robustes et une connaissance approfondie des langages web afin de pouvoir répondre de manière précise aux besoins spécifiques des clients.

 

  1. Le développeur Web:

Spécialiste du développement web, le développeur web est chargé de concevoir et de créer des sites web ainsi que leurs fonctionnalités. Il maîtrise divers langages de programmation et peut choisir de se spécialiser dans un langage particulier pour répondre aux demandes spécifiques des clients. En plus de cela, le développeur web doit tenir compte des contraintes du web et respecter toutes les règles liées à l’expérience utilisateur et à l’ergonomie.

 

Ce rôle implique la gestion complète d’un projet web, depuis l’évaluation de la faisabilité technique jusqu’à la livraison au client, tout en suivant un cahier des charges technique et fonctionnel.

 

Pour rester en phase avec les tendances émergentes et les nouvelles exigences des utilisateurs, le développeur web est de plus en plus appelé à acquérir des compétences dans les frameworks et les CMS, en complément de ses connaissances techniques en langages web.

 

Le salaire annuel moyen pour un développeur web en France est d’environ 38 000 € (Source : Glassdoor). Cette rémunération varie en fonction de son niveau d’expérience et de la localisation géographique de l’entreprise qui l’emploie.

  1. Le développeur d’application mobile:

Expert dans le domaine du développement d’applications mobiles, le développeur mobile exerce une activité qui, initialement distincte du développement web, s’est progressivement intégrée à ces métiers. En réponse à l’évolution des habitudes d’utilisation, les entreprises choisissent souvent de lier leur site web à une application mobile. Ainsi, le développement de ces deux aspects est généralement confié à un même prestataire, favorisant ainsi la cohérence et l’efficacité.

 

Les responsabilités usuelles du développeur mobile englobent la conception d’applications destinées aux supports mobiles tels que les téléphones portables et les tablettes. Ce professionnel doit prendre en considération les spécificités des différents systèmes d’exploitation mobiles, à savoir Android et iOS.

 

Le développeur d’applications mobiles peut également être amené à travailler sur des missions d’adaptation de sites web en applications mobiles ou d’optimisation d’applications existantes. Cette profession requiert une grande polyvalence ainsi que des compétences techniques approfondies.

 

En ce qui concerne la rémunération, le salaire moyen d’un développeur mobile est d’environ 42 000 euros annuel (Source : Glassdoor).

  1. Le chef de projet technique:

Responsable de la gestion technique, le chef de projet technique est un expert technique chargé de superviser l’avancement d’un projet web du début jusqu’à sa finalisation. Ses responsabilités englobent l’évaluation de la faisabilité technique, l’élaboration du cahier des charges, ainsi que la constitution d’une équipe projet.

 

Le chef de projet technique doit posséder une solide compréhension des dispositifs techniques. Il doit également être proactif et capable de prendre des décisions lorsque nécessaire.

 

Toujours à l’affût des dernières avancées technologiques, il se tient constamment informé des évolutions des pratiques et des usages du web. Enfin, sa capacité à synthétiser l’information lui permet de communiquer efficacement avec les clients sur l’état d’avancement des projets. Il agit en tant qu’interlocuteur principal des clients et assume la responsabilité globale du projet web.

 

Le chef de projet technique est rémunéré en moyenne 44 000 euros/an (Source : Glassdoor).

  1. Les évolutions de carrière dans le développement web:

Si le professionnel du développement web décide d’actualiser et d’enrichir ses compétences de manière constante, il s’ouvre la porte à diverses opportunités d’évolution. La plupart de ces évolutions le conduiront vers des rôles de direction ou de gestion et de management tels que CTO (Chief Technical Officer, l’équivalent d’un directeur technique en français), directeur de site, architecte web, expert technique ou Lead Tech.

ecole web developpement scaled

4. Quelles formations pour travailler dans le web development ?

Le professionnel du développement web peut décider de débuter sa carrière avec l’obtention d’un diplôme de niveau bac +2 (BTS SIO) ou bac +3 (licence et bachelor). Il peut également avoir envie de suivre un parcours académique dans le domaine de l’informatique et des télécommunications au sein d’écoles d’ingénieurs, ou décider d’opter pour des masters en informatique avec des spécialisations telles que l’ingénierie des médias numériques, le management, ou les systèmes d’information.

 

Pour ceux qui envisagent d’obtenir ces diplômes, il est possible de commencer la préparation en optant pour un baccalauréat scientifique ou en suivant les enseignements de spécialité tels que « Mathématiques » et « Numérique et sciences informatiques ».

Les options de formation BAC + 2 pour devenir développeur sont variées:

  • BTS Informatique et réseaux pour l’industrie et les services techniques
  • BTS Services informatiques aux organisations (SIO) avec une spécialisation en solutions logicielles et applications métiers
  • BTS SIO avec une orientation vers les solutions d’infrastructures système et réseau
  • DUT Informatique

 

Découvre les formations  SIO SLAM et SIO SISR chez Hecten!

Les formations de niveau bac+3 offrent des possibilités intéressantes:

 

Dans le cadre universitaire, une licence professionnelle en Informatique avec des spécialisations telles que « Développeur web pour l’entreprise », « Développeur informatique multisupport » ou « Ingénierie logicielle pour l’internet » est également pertinente.

 

Quelques exemples de formations menant au métier du développement web incluent :

  • Bachelor Développeur Front-End
  • Bachelor Ingénierie du web
  • Bachelor Concepteur d’applications mobile
  • Bachelor Chef de projet Logiciel et Réseaux
  • Licence professionnelle Métiers de l’Internet
  • Licence générale d’informatique

 

Découvrez le Bachelor Full stack chez Hecten! (CTA)

Les formations de niveau bac+5 ouvrent la voie à diverses spécialisations et à des postes de management

 

Les masters permettront aux développeurs souhaitant se spécialiser de se concentrer sur des domaines bien spécifiques tels que le e-marketing, l’édition en ligne, la banque, les jeux vidéo, ou encore l’assurance. Ceux aspirant à des responsabilités pourront évoluer vers des postes de chefs de projet technique ou prendre en charge la supervision d’une équipe de développeurs. Parmi les cursus disponibles, on retrouve :

 

  • Master Expert en Technologies de l’Information
  • Master Chef de Projet Web
  • Master Développement des Systèmes d’Information
  • Master Informatique
  • Master Programme d’Ingénierie Informatique
  • Mastère Spécialisé en Informatique
  • MSc en Informatique
qu est ce que le web developpement

5. Pourquoi faire sa formation en alternance ?

Tout au long de son parcours de formation, l’étudiant en alternance joint la théorie avec une expérience professionnelle pratique, lui permettant d’acquérir des compétences solides et une expertise pour exercer en tant que développeur web.

Dans le cadre de l’alternance, deux types de contrats sont disponibles :

  1. Le contrat d’apprentissage, qui implique un minimum de 25 % du temps consacré à des cours tout au long de la formation.
  1. Le contrat de professionnalisation, qui s’inscrit dans le cadre de la formation professionnelle et nécessite un minimum de 150 heures de cours.

Pendant la durée de sa formation en tant que développeur web, l’étudiant perçoit un salaire. Le montant de celui-ci dépend du type de contrat, de l’âge de l’étudiant et de son niveau de qualification.

Acquérir des compétences avancées grâce à la formation en alternance pour devenir développeur web

Le domaine du développement web est un domaine technique, et la principale plus-value d’une formation en alternance pour devenir développeur web réside dans la possibilité de fusionner de manière harmonieuse théorie et pratique. L’étudiant peut ainsi immédiatement appliquer les connaissances acquises en cours dans un contexte professionnel concret.

L’apprenti développeur informatique va bénéficier d’un apprentissage considérable en milieu professionnel. Les compétences qu’il développe en entreprise ne sont pas forcément toutes enseignées dans un cadre académique classique. Son engagement professionnel lui permettra de travailler sur des projets concrets, tels que la création d’applications, la manipulation de lignes de code, et bien d’autres missions.

Cette approche d’apprentissage offre une compréhension globale du fonctionnement d’une entreprise. L’étudiant en alternance en entreprise va également pouvoir développer des compétences relationnelles, telles que travailler en équipe, suivre les directives de son chef de projet, communiquer avec intelligence, et faire preuve de curiosité.

À l’issue de sa formation en développement web, il sera un professionnel parfaitement apte à intégrer le monde de l’entreprise..

Financer sa formation de développeur web grâce à l’alternance

Opter pour l’alternance en vue de devenir développeur web est une excellente solution pour assurer le financement de sa formation. Non seulement l’étudiant perçoit un salaire, mais en plus les frais de scolarité sont pris en charge par l’entreprise. Un autre avantage de l’alternance réside dans le statut double dont bénéficie l’étudiant.

Grâce à son statut de salarié, l’étudiant peut également profiter de primes, ce qui constitue un avantage significatif, surtout lorsqu’il doit couvrir les frais liés à un logement étudiant. C’est particulièrement opportun pour ceux qui suivent une formation de développeur web à Paris !

6. Conclusion

Opter pour une nouvelle carrière dans la cybersécurité offre l’assurance de trouver un emploi à la fois passionnant, stimulant et technique. Dans un contexte propice à l’employabilité, de nombreuses organisations recherchent activement des professionnels compétents pour les protéger contre les menaces cybernétiques en constante augmentation. C’est une opportunité exceptionnelle d’évoluer dans un secteur en pleine croissance, où les défis techniques rencontrent la satisfaction d’un travail significatif.

Si une reconversion dans la cybersécurité vous interpelle, c’est le moment idéal ! Doté d’une formation de qualité en sécurité informatique et d’une certification reconnue par les professionnels du secteur, vous avez toutes les chances de décrocher rapidement un poste captivant dans ce domaine en plein essor.


Une équipe dédiée est disponible pour répondre à vos questions sur nos parcours de formation en cybersécurité!